année précedente

Grand Prix de l'Imaginaire 1995

page suivante

(Période de sélection : août 1993 à juillet 1994)

Quinzième réunion chez Jacques Goimard le 26 novembre 1994 à 15 heures 30. L'ascenseur fonctionne et les bougies se révèlent inutiles. Le courant a été rétabli depuis.

Le Fleuve Noir organise un cocktail en fin d’année pour la remise des Prix.

Arago

1) Roman francophone

Lauréat : Arago de Laurent Genefort (Fleuve noir)

Dernière station avant Jérusalem de Alain Demouzon (Gallimard)

La terre de promesse de Christian Léourier (J’ai lu)

La porte de bronze de Bernard Simonay (Rocher)

La voie terrestre

2) Roman étranger

Lauréat : La voie terrestre de Robert Reed (Robert Laffont)

La cache du diable de Dean Koontz (Albin Michel)

Sept jours pour expier de Walter Jon Williams (Denoël)

Dans l'abîme

3) Nouvelle francophone

Lauréat : Dans l'abîme de Serge Lehman

Alien bise de Joëlle Wintrebert (in Destination crépuscule n°1)

L'une rêve et l'autre pas

4) Nouvelle étrangère

Lauréat : L'une rêve et l'autre pas de Nancy Kress (in Futurs qui craignent, Pocket)

Tombouctou à l’heure du lion de Robert Silverberg (in Le nez de Cléopâtre, Denoël)

Le voleur d'éternité

5) Roman jeunesse

Lauréat : Le voleur d'éternité de Clive Barker (Pocket)


Jean-Daniel Brèque

6) Traduction

Lauréat : Jean-Daniel Brèque pour Âmes perdues de Poppy Z. Brite (Albin Michel) et Les larmes d'Icare de Dan Simmons (Denoël)

Alain Dorémieux pour Ombres sur la route de Steve Rasnic Tem

Guy Abadia pour La reine des anges de Greg Bear

Jean Bonnefoy pour Salut, et encore merci pour le poisson de Douglas Adams

La métamorphose généralisée

7) Essai

Lauréat : La métamorphose généralisée de Francis Berthelot (Nathan)

Les maîtres du fantastique en littérature de François Raymond & Daniel Compère (Bordas)

Le science-fictionnaire (deux volumes) de Stan Barets (Denoël)

Les nourritures extraterrestres

8) Prix spécial

Lauréat : Dona & René Sussan pour Les nourritures extraterrestres (Denoël)

Génération séries n° 10 : Code Quantum

Les larmes d’Icare de Dan Simmons (Denoël)