Présentation

C'est à l'occasion du Festival de Science-Fiction qu'il venait d'organiser à Clermont-Ferrand que Jean-Pierre Fontana (écrivain, critique spécialisé, animateur du fanzine Mercury) créa en 1974 le Grand Prix de la Science-Fiction Française afin de promouvoir cette dernière (association loi 1901, déclarée le 5 décembre 1975 à Clermont-Ferrand — Journal Officiel n° 302 — 107ème année).

A l'origine, le prix était décerné au printemps, par un jury de spécialistes (écrivains, critiques, directeurs de collections), lors des conventions nationales de science-fiction. Puis le Grand Prix s'est désolidarisé des conventions. Bien que sa composition ait été modifiée au fil des années, le jury a toujours été constitué de spécialistes du genre. D'année en année, le nombre de catégories s'est étoffé (Prix Spécial en 1977, Jeunesse en 1982, Essai en 1988). En 1992, afin de pallier la disparition du prix Apollo (qui primait des romans de SF de toutes nationalités) et aussi afin de s'ouvrir à des genres voisins tels que la fantasy ou le fantastique, le Grand Prix de la Science-Fiction Française a cédé la place au Grand Prix de l'Imaginaire. Se sont donc ajoutées à cette occasion les catégories : roman étranger, nouvelle étrangère et traduction. Le Prix graphisme (2000) et le Prix européen (2001) ont complété le palmarès, mais cette dernière catégorie sera suprimée en 2010, au profit des catégories BD/comics et Manga.

En 1997, la remise des prix a eu lieu au Futuroscope, de même qu'en 1998 et 1999, dans le cadre du Festival Utopia, organisé par l'association Utopia et le Conseil Général de la Vienne. Après le « déménagement » d'Utopia à Nantes, le GPI a été décerné à la Cité des Congrès, dans le cadre des « Utopiales » organisées par la Municipalité et l'Association du Festival International de Science-Fiction de Nantes.

Depuis 2010, le prix est désormais remis à Saint-Malo, au cours du prestigieux Festival Etonnants Voyageurs qui a souhaité ainsi faire une place plus large aux littératures de l'Imaginaire.

Non subventionné et indépendant des maisons d'éditions, le Grand Prix de l'Imaginaire est un prix honorifique, matérialisé par la remise d'un certificat. C'est le plus ancien des prix français consacrés à l'Imaginaire toujours en activité. Il est de ce fait très estimé par la profession comme par les lecteurs.