Grand Prix de la Science-Fiction Française 1976

(Période de sélection : janvier 1975 à décembre 1975)

L’année 1976 voit s’effectuer un certain nombre de modifications importantes. D’une part, les statuts de l’Association du Grand Prix de la SF française sont officiellement déposés en Préfecture du Puy-de-Dôme depuis le 5 décembre 1975. D’autre part, il est convenu que le jury comprendra désormais des membres permanents (sauf démission ou radiation) et des membres renouvelables.

Pourquoi cette formule ? La première raison se justifie par le déplacement des conventions auxquelles le Prix est attaché. La seconde est plus subtile. A l’époque, on remarque deux catégories d’éditeurs : ceux qui publient des auteurs francophones et ceux qui n’en publient pas. Ne peuvent donc faire partie du jury que les directeurs de collections n’ayant aucun auteur francophone à leur catalogue de l’année concernée. Ce qui explique l’absence de représentants de « Présence du Futur », la collection de chez Denoël, ou d’ « Anticipation », la collection du Fleuve Noir. Par ailleurs, seuls les auteurs n’ayant rien publié durant l’année précédant le vote peuvent être admis au sein du jury, sauf à accepter de n’être pas candidat.

Cette année là, le jury comporte 12 membres :

  • Membres permanents : Jean-Pierre Fontana (Président fondateur), Jacques Goimard et Pierre Versins (vice-présidents), Michel Jeury (secrétaire), Angelo Cosimano (trésorier – virtuel puisque l’association ne dispose d’aucune trésorerie – mais qui remplit, en fait, le rôle de secrétaire).
  • Membres renouvelables : Philippe Curval, Michel Demuth, Denis Guiot, Philippe Hupp (qui représente la Convention de Metz), Robert Louit, Jacques Rouveyrol (qui représente la précédente Convention d’Angoulême) et Alain Schlockoff.

Le premier tour a lieu par correspondance. Le second tour se déroule à Clermont-Ferrand le 14 mars à l’occasion du Festival organisé dans cette ville par Jean-Pierre Fontana. La remise des Prix s’effectue dans le cadre de la 3ème Convention Française.

Pour la première fois, le Prix Spécial est attribué dans le cadre du Grand Prix.

Roman francophone

Nouvelle francophone

Nommés

Les Soleils noirs d’Arcadie (anthologie) de Daniel Walther (Opta)
avec mention spéciale à V.V. de Jean-Pierre Hubert

Le monde enfin de Jean-Pierre Andrevon (in Utopies 75, Robert Laffont)

Au creux des arches de Christine Renard (in Utopies 75, Robert Laffont)

Lauréat

avec mention spéciale
à V.V. de Jean-Pierre Hubert

Prix spécial

Nommé

Lauréat

Textes © GPI
Dessins © Caza